Amnistie internationale Canada francophone
   Pour nous joindre | SUIVEZ-NOUS SUR : FacebookTwitterYou Tube
J'aime mon corps, j'aime mes droits. Campagne 2013
Vidéos

Ces vidéos sont en ligne dans Youtube.

Certains peuvent contenir des propos ou des images dérangeantes. Choisissez-les en fonction de votre audience.

 


La meilleure façon d’arrêter/prévenir l’usage de la torture par les États est de la rendre visible. Ils doivent savoir
qu’on les regarde, qu’on veut traduire en justice les responsables, et que les victimes de la torture ont des droits
et ne sont pas invisibles. Aidez-nous à les protéger !

 

Documentaires

 

Films

  • Territories(2010) Canada

  • Espejo retrovisor (2002) – Mexique

  • The Killing Fields (1984) – Cambodge

  • Cry Freedom (1987) – Afrique du Sud

  • From A to B and Back Again (2012) – Royaume-Uni

  • Zero Dark Thirty

    • [PDF] Réaction d’Amnistie international sur les allégations que les informations obtenues sous la torture auraient permis l’arrestation de Oussama Ben Laden
    • [PDF] Pas d'abri pour la torture. Contre le terrorisme : La justice

 

 

 

 

Musique

 

Poèmes de prisonnières-niers qui ont été torturé-e-s

Tawfiq Zayyad (Palestine)
« Ecrit sur un tronc d’olivier »

Parce que je ne file pas de laine
Parce que je suis chaque jour
Aux mandats d’arrêts
Et ma maison exposée
Aux descentes de police
Aux perquisitions
Aux « opérations de nettoyage »
Parce que je suis dans l’impossibilité
D’acheter du papier
Je graverai tout ce qui m’arrive
Je graverai tous mes secrets
Sur un olivier

Dans la cour de ma maison
Je graverai mon histoire
Et les volets de mon drame
Et mes soupirs
Sur mon jardin
Et les tombes de mes morts
Et je graverai
Toutes les amertumes
Qu’effacerai le dixième des douceurs futures

Je graverai le numéro
De chaque arpent spolié de notre terre
L’emplacement de mon village, ses limites
Les maisons dynamitées
Mes arbres déracinés
Chaque petite fleur écrasée
Les noms de ceux qui ont pris plaisir
A détraquer mes nerfs et mes souffles
Le nom des prisons
La marque de toutes les menottes
Fermées sur mes poignets
Les bottes de mes gardiens
Chaque juron
Versé sur ma tête

Et je graverai
Kafr Qassem
Je n’oublierai pas
Et je graverai
Deir Yassine
Ton souvenir me dévore
Et je graverai
Nous avons atteint le sommet de la tragédie
Nous l’avons atteint

Je graverai tout ce que me dévoile le soleil
Me murmure la lune
Ce que me narre la tourterelle
Sur le puits
Dont les amoureux se sont exilés
Pour que je m’en souvienne
Je resterai debout à graver
Tous les volets de mon drame
Et toutes les étapes de mon défaite
De l’infiniment petit
A l’infiniment grand
Sur un tronc d’olivier
Dans la cour
De ma maison

Susana Chávez (Mexique)
« Sangre nuestra »

Sangre mía,
           de alba,
           de luna partida,
           del silencio.
           de roca muerta,
           de mujer en cama,
           saltando al vacío,
Abierta a la locura.
Sangre clara y definida,
           fértil y semilla,
Sangre incomprensible gira,
Sangre liberación de sí misma,
Sangre río de mis cantos,
Mar de mis abismos.
Sangre instante donde nazco adolorida,
Nutrida de mi última presencia.

 

Livres


Participez. Pour d'autre. Avec d'autre.

© Amnistie internationale Canada francophone 2012