Amnistie internationale Canada francophone
   Pour nous joindre | SUIVEZ-NOUS SUR : FacebookTwitterYou Tube
J'aime mon corps, j'aime mes droits. Campagne 2013

.

 



AGISSEZ!

• Agissez pour lever les obstacles à la contraception pour les femmes et les filles au Burkina Faso (Nouvelle action)
• Protégeons les droits sexuels et reproductifs maintenant et pour les générations futures (Action terminée)
• Pour le respect des droits sexuels et reproductifs (Action terminée)
• Arrêtons la pratique des mariages d’enfants au Burkina Faso ! (Action terminée)
• Action de solidarité (Action terminée)

Pour le respect des droits sexuels et reproductifs

ACTION TERMINÉE

Rencontrez vos député-e-s fédéraux pour leurs faire part de vos préoccupations

La révision du Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement se fait par étape.

Au départ, chaque pays doit rédiger un rapport national qu’il enverra à son instance régionale des Nations unies. L’instance régionale pour le Canada est la Commission économique des Nations unies pour l’Europe. Cette instance se réunira début juillet à Genève selon les dernières informations disponibles. De cette rencontre sortira le rapport de la région qui sera adopté par les pays y participant.

Chaque région enverra son rapport aux Nations unies. La réunion internationale se tiendra en 2014 à une date encore à déterminer. Et une déclaration ou un rapport mondial y sera négocié et adopté.

Pour chaque étape, il y aura des député-e-s fédéraux au pouvoir et de l’opposition qui y assisteront et tenteront de passer les messages du Canada.

C’est pourquoi il faut rencontrer les député-e-s de tous les partis afin de partager nos préoccupations autant avant la tenue de la réunion régionale que celle internationale. Deux moments donc.

En annexe, vous trouverez un argumentaire et des conseils pour vous préparer à votre rencontre. Il est important après la rencontre de nous écrire pour nous dire qui vous avez rencontré et surtout comment ça s’est passé : le/la député-e est d’accord ou non avec Amnistie internationale, les objections, les questions, position du parti, etc.

MESSAGES PRINCIPAUX

Que les filles et garçons ont le droit de :

  • prendre les décisions concernant leur santé, leur corps, leur vie sexuelle,
  • demander et recevoir des informations sur les services de santé, y compris sur la planification familiale,
  • décider s’ils veulent des enfants, quand et avec qui
  • choisir s’ils veulent se marier, quand et avec qui1,
  • accéder à une planification familiale, une contraception, des services de santé maternelle et d’avortement sûrs et légaux (dans les cas de violences sexuelles et d’incestes),
  • vivre à l’abri du viol et de toute autre forme de violence (mariage, grossesse, avortement et stérilisation forcés).

Pour appuyer vos démarches auprès de votre député-e, vous avez ces documents :


1Au Canada, les jeunes peuvent se marier avec le consentement de leur parent ou tuteur à partir de 16 ans.


Participez. Pour d'autre. Avec d'autre.

© Amnistie internationale Canada francophone 2012